Comment investir en SCPI ?

Investir en SCPI représente un intérêt indéniable à long terme, pour constituer une retraite ou une épargne. En revanche, il faut réaliser cet investissement en tenant compte de nombreuses précautions, pour en tirer tous les intérêts. La façon dont un investisseur achètera les parts de SCPI aura des conséquences sur le rendement de son investissement. Visitez ce site pour voir le classement 2018 des meilleures SCPI en toute indépendance et en prenant en compte plus de 10 critères pour vous orienter dans votre investissement..

Pour percevoir des revenus complémentaires, investissez votre capital

Les SCPI sont une solution d’investissement très simple et très sûre. Vous avez néanmoins le choix entre différentes façons d’investir en SCPI. En effet, plusieurs alternatives s’offrent à vous : l’achat direct de parts de SCPI, en souscrivant une assurance vie ou encore l’achat de parts intégrées à celle-ci. Investir en SCPI combine plusieurs avantages et notamment, sur votre régime fiscaux et patrimoniaux. Le choix d’investir dans les SCPI au sein d’une assurance vie doit être étudié en fonction de votre taux d’imposition. En règle générale, vous devez choisir l’achat de parts dans le contrat d’assurance vie lorsque votre tranche marginale est au-delà des 20 % et que vous ne souhaitez pas souscrire un crédit. En ce qui concerne la fiscalité, pour votre investissement dans des parts de SCPI directement, sans passer par une assurance, le fisc assimile vos nouveaux revenus comme des revenus fonciers imposables, contrairement à l’achat de part de SCPI dans le cadre d’une assurance vie où la fiscalité est attachée au contrat.

Investir dans une SCPI à l’aide de parts dans une assurance vie

Cette solution d’investissement sur un support d’assurance vie oblige à davantage de réflexions. L’avantage de ce système pour investir en SCPI est de vous permettre de profiter d’un revenu foncier, sans les contraintes. L’objectif de l’investissement en SCPI en passant par une assurance vie est de capitaliser et de diversifier le capital, notamment lorsque vous payez beaucoup d’impôts sur vos revenus. Ce choix peut être une solution pour défiscaliser une partie de vos impôts, surtout que de percevoir un revenu foncier peut, à l’inverse, augmenter vos impôts. Avec cette hypothèse d’investissement au sein d’une assurance vie, les revenus distribués par la SCPI sont capitalisables au sein même du contrat. En d’autres termes, l’absence de revenus distribués a la simple conséquence que votre tranche imposable n’augmente pas. On appelle aussi ce genre d’investissement : l’optimisation fiscale et patrimoniale.

Investissement de SCPI à crédit par une acquisition de parts

Dans cette seconde solution d’investissement, vous n’avez pas besoin de revenus complémentaires. Avec les revenus distribués en dividende par les SCPI achetées à crédit, vous remboursez intégralement le prêt. Ce prêt peut avoir différentes formes : en In Fine ou amortissable. Dans ce cas de figure, il s’agit pour l’investisseur de s’autofinancer grâce à ce prêt. En plus, les intérêts du crédit sont déductibles de vos impôts. En d’autres termes, vous devenez propriétaire en payant moins d’impôts. La troisième solution consiste en l’achat en nue-propriété de parts de SCPI sur une durée limitée. Cette solution vous permet d’acquérir les droits de pleine propriété au terme du temps imparti. Cette durée peut être de 5 ou 10 ans. En règle générale, le nu-propriétaire ne recevra aucun revenu pendant toute cette période, mais deviendra propriétaire de l’ensemble des parts au terme du contrat.